CARCHON YVES



11400 LAURABUC
Tél : 04.68.23.38.47
Email : yves.carchon@orange.fr
Site internet : theatre-yvescarchon.e-monsite.com
Activité : Auteur
Genre(s) : Conte, Poésie, Policier, Roman, nouvelle
Biographie :
Né en 1948 à Lyon. À vingt ans il découvre l'Afrique. Suivent de nombreux voyages en Inde, Afghanistan, Pakistan, Iran, Turquie… Entre deux périples, il vit de petits boulots et commence à écrire. En 1984, il rentre à la Protection Judiciaire de la jeunesse, ce qui va le conduire en Guyane pour cinq ans. Son retour à Bordeaux est suivi d'un séjour à Mayotte au cœur de l'Océan Indien. En 2003, il intègre son dernier poste à Toulouse où il prend sa retraite. Il vit actuellement dans un village du Lauragais, connu pour être le pays de Cocagne, et se consacre à l'écriture. L'une de ses pièces, La Cage, a été jouée en 2011 par la troupe des Hirondelles à Kinshasa, en république démocratique du Congo. L'écriture est chez lui une seconde nature. La forme courte - nouvelle, conte, micro-fiction, poème - reste de loin sa préférence.

Crédits photographiques : DR

Bibliographie non exhaustive :
Riquet m'a tuer, éd. Cairn, 2017 (roman policier).
Le Cerbère du Canal, éd. Aloès, 2015 (roman policier).
Les Moissons de l'Exil, coauteur Muriel Carchon, éd. Aloès, 2014 (roman).
Les Volontaires de la nouvelle France, coauteur Muriel Carchon, éd. Aloès, 2013 (roman historique).
Le Testament des muses, éd. Les Presses Littéraires, 2012 (roman policier).
Moody blues, éd. Les Presses Littéraires, 2012 (roman policier).
Maudit blues, éd. Les Presses Littéraires, 2011 (roman policier).
L'Envers du monde, éd. du Port d'attache, 2011 (roman).

Extrait :
Extrait :
Le lendemain, je pris le premier train en gare de Matabiau. J’arrivais à Bordeaux sur le coup des dix heures. Il y faisait un temps couvert et frais pour un mois de septembre. Prudent et prévoyant, j’avais ce qu’il fallait dans ma valise : imper et petites laines. Un parapluie aussi. La veille, j’avais pris soin de consulter la météo de la région. Pluie et vent, avais-je lu. Et ce pour une semaine. Voilà qui promettait ! Moi qui fuyais la pluie comme la peste. De là à bousculer le cours de mon enquête, il y avait un monde. Bien équipé, je me sentais armé et prêt à la mener à terme ; sûr d’avoir su tirer la bonne paille pour approcher Laura. Battant, gonflé à bloc et jubilant d’espoir. N’avais-je pas marmonné au sortir de la gare un A nous deux, Wilson ?
6 ouvrages sont rattachés à cet auteur.
Voir toutes les publications de cet auteur
Voir la version complète